La délégation d’Ayotzinapa à Montréal

Posted on: April 18th, 2015 by unidos

Avis aux médias

Conférence de presse: Délégation d’Ayotzinapa à Montréal, Québec et Ottawa

Date : Lundi le 20 avril  

Heure : 10h

Lieu :   Développement et Paix, 1425 René-Lévesque Ouest,  H3G 1T7, 4 étage 

Qui:    Hilda Legideño Vargas, mère de l’un des étudiants disparus.

Jorge Luis Clemente Balbuena, membre du comité des étudiants de l’École normale d’Ayotzinapa.

Pierre Beaucage, professeur émérite au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal.

Pour plus d’information : 

Caravane d’Ayotzinapa à Ottawa (http://makemexicosafe.ca/ayotzinapa2ottawa/)
Communiqué: 
http://cdhal.org/communiques/delegation-ayotzinapa-quebec-temoigner-sur-crise-droits-humains-mexique

Vidéo de présentation de la caravane : http://vimeo.com/124846478


Délégation à Montréal, Québec et Ottawa du 18 au 28 avril 2015

- 21 avril, 12h-14h: Dîner-causerie: La face cachée du libre-échange. Ayotzinapa, 10 ans après l’échec de la ZLÉA, FTQ, Montréal: http://cdhal.org/evenements/2015-04-21/diner-causerie-face-cachee-libre-echange-ayotzinapa-10-ans-apres-echec-zlea

- 22 avril, 14h-21h: Ateliers et conférence publique à l’UQAM, Montréal: Ayotzinapa: crise de droits, complicités d’État (RSVP en ligne: www.weezevent.com/ayotzinapa-crise-de-droits-complicites-d-etat)
- 23 avril, 9h: Point de presse à l’Assemblée nationale du Québec, Québec

- 23 avril, 11h30 : Conférence publique, Université Laval, Québec

- 23 avril, 18h30: Atelier de discussion, Carrefour Tiers-Monde, Québec

- 28 avril : Réunion avec le Sous-comité des droits internationaux de la personne, Parlement canadien, Ottawa

– 30 –

Contacts médias

Marie-Eve Marleau, Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL) marie.eve@cdhal.org

Gerardo Aiquel, L’Entraide missionnaire secretariat@lentraidemissinonaire.org

CONTEXTE  

Le 26 septembre 2014, les forces policières de l’État mexicain ont attaqué un groupe d’étudiants de l’École normale rurale d’Ayotzinapa, au Guerrero, menant à l’assassinat de 6 personnes et à la disparition forcée de 43 étudiants qui n’ont toujours pas été retrouvés à ce jour. Le crime a levé le voile sur une situation de crise aigüe des droits humains au Mexique. L’enquête pour retrouver les étudiants a mené à la découverte de plus de 15 fosses communes dans les localités avoisinantes dans l’État du Guerrero, dont aucune ne contenait les corps des étudiants disparus.

En 2012, les flux commerciaux entre le Mexique et le Canada totalisaient 20 milliards de dollars. Signataire de l’ALÉNA, le Mexique est la cinquième plus importante destination des exportations canadiennes. Malgré la crise des droits humains qui y sévit, le système canadien d’accueil de réfugiés estime que le Mexique est un « pays sûr ». Mme Legideño Vargas et M. Balbuena demanderont aux parlementaires et décideurs publics canadiens de reconnaître la crise actuelle des droits humains au Mexique, qui touche particulièrement les populations autochtones; d’exiger du Mexique qu’il respecte les normes internationales en matière de droits humains; de réviser le programme canadien de coopération avec le Mexique; et d’éliminer les barrières actuelles pour les ressortissants recherchant la protection au Canada.


La délégation d’Ayotzinapa à Montréal

Jorge Luis Clemente Balbuena 

Étudiant de l’École normale rurale Raul Isidro Burgos d’Ayotzinapa, membre actif  de son association étudiante et du mouvement pour la justice pour ses 43 collègues enlevés par les forces policières le 26 septembre dernier.

Hilda Legideño Vargas

Mère de Jorge Antonio Tizapa Legideño, étudiant de l’École normale rurale Raul Isidro Burgos, disparu le 26 septembre.

Revue des médias

 

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201504/17/01-4862186-fouetter-les-consciences-pour-retrouver-son-fils.php

 

Comments

comments